Le mécénat

Paolo Samori, Médaille d’Argent du CNRS

Le 25 octobre 2012, Paolo Samorì, membre de notre réseau, a reçu la Médaille d’Argent du CNRS, qui distingue un chercheur pour l’originalité, la qualité et l’importance de ses travaux, reconnus sur le plan national et international.

Un assemblage de nano-machines pour mimer le muscle

Pour la première fois, un assemblage de milliers de nano-machines capables de produire un mouvement de contraction coordonné s’étendant jusqu’à une dizaine de micromètres, à l’instar des mouvements des fibres musculaires, a été réalisé par une équipe de l’Institut Charles Sadron du CNRS.

5000 citations pour la technique couche-par-couche

Appartenant au top 10 des publications les plus citées en chimie ces dix dernières années, cet article a dévoilé au monde une technique, aussi simple qu’efficace, d’assemblage couche par couche ou LbL (en anglais layer-by-layer) de revêtements de taille nanométrique, permettant de réaliser de véritables millefeuilles moléculaires. Cet exploit, témoignage de l’évolution de la technologie et du nombre de ces applications jusqu’à aujourd’hui, est loin de stopper l’aventure de l’assemblage couche-par-couche.

Exposition sur le thème de la chimie

Le tour de France de l’exposition « Regards sur la chimie » continue. Après Paris, Mulhouse et Clermont-Ferrand, l’exposition est à Strasbourg, lieu emblématique de la communauté des chimistes, du 16 avril au 15 juin 2012 sur les grilles extérieures de l’Université (arrêt de Tram Observatoire Boulevard de la Victoire).

Investissements d’Avenir, Strasbourg à nouveau à l’honneur

La deuxième vague des LabEx a couronné 6 nouveaux laboratoires d’excellence de l’Université de Strasbourg et trois équipes associées à d’autres établissements. L’Université de Strasbourg, avec ses partenaires du CNRS et de l’Inserm, compte aujourd’hui 12 LabEx. Elle conforte ainsi sa place d’université leader en France.

Des matériaux bioinspirés

Les cellules sondent les propriétés mécaniques de leur environnement par le biais de protéines dites à sites cryptiques. Ces sites sont exhibés sous l'effet d'une force mécanique et permettent de transformer une information mécanique en un signal chimique.